Rencontre avec les dirigeants WiiSmile

Novalto est devenu WiiSmile. L’occasion de revenir sur 17 ans d’histoire et sur la vision qui a fait l’entreprise qu’on connait aujourd’hui.

 

Pourquoi as-tu fait le choix de l’ENTREPRENEURIAT ?

Jérôme : Entreprendre c’est choisir d’être libre, libre de choisir son marché, son produit, mais avant et surtout, de choisir ses compagnons de route, ses coéquipiers… Qui a dit qu’on ne choisissait pas sa famille ? 😉

Stéphane : Pour la variété des tâches à accomplir que cela implique, pour l’obligation à être tourné vers l’avenir et à se projeter pour être acteur de son futur professionnel.

Christine : Pour avoir le bonheur et la liberté de donner corps à ses idées !

Brice : Pour que la vie soit une aventure (même le lundi matin), et pour être libre et responsable de mes choix bons ou moins bons.

Sylvain : Ce ne fut pas un choix mais un besoin qui s’est exprimé dès mon entrée sur le marché du travail. Après quelques années dans le sport de haut niveau, j’avais besoin de cette adrénaline et cette liberté…

 

Comment en es-tu arrivé à la création ou à rejoindre Novalto/WiiSmile ?

Jérôme : Après avoir exercé au sein d’un grand groupe, le sentiment de n’être qu’un « numéro » a été pour moi l’élément déclencheur. Il me fallait de la considération ! Et comme ma maman m’a bien élevé, je ne conçois pas de faire aux autres ce que je n’aimerais pas qu’ils me fassent ! Cette considération je suis allé la chercher dans les yeux d’une équipe recrutée sur ces mêmes valeurs de respect, de confiance et de loyauté… Et quoi de plus normal que de créer un service au service de la considération salariale ?!?

Stéphane : Après mes études à la Fac puis un épisode consacré au ski, il a fallu songer à gagner ma vie. Après un 1er projet d’entreprise autour du monde de la montagne avec notre bien-aimé Président Bianchini, je l’ai suivi sur le projet Novalto, même si à l’époque il était totalement déraisonnable (le projet et le Président !).

Christine : J’ai créé ma première entreprise 25 ans avant de rejoindre l’équipe WiiSmile, cela ne fait que 10 ans que je partage l’aventure et il a fallu que je m’y reprenne à 3 fois pour les convaincre de faire confiance à la première femme de l’équipe ! 😊

Brice : J’ai rejoint Novalto 2 ans après la création de ma première entreprise à l’âge de 24 ans. J’ai choisi tout autant le projet, que l’équipe avec laquelle nous avons traversé toutes les étapes de la vie d’une entreprise. Avec WiiSmile, c’est une deuxième vie que nous commençons qui va donner le jour à de nombreux projets avec une super équipe.

Sylvain : Après avoir créé 2 petites entreprises dès 23 ans et travaillé également dans une grande entreprise, j’ai mesuré les écarts entre les 2 mondes et le potentiel du marché des PME. Cela a aiguisé mon appétit d’entrepreneur et j’ai replongé pour créer NOVALTO, un projet complètement fou au départ. C’est une longue histoire que je vous raconterai…un jour !

 

Quel est l’aspect du rôle d’entrepreneur ou de dirigeant d’entreprise que tu préfères ?

Jérôme : Perso ce que je préfère c’est observer des salariés s’éclatent dans leur job et qui transmettent leur énergie ! Leur Energie, c’est mon Energie !

Stéphane : Aider les collaborateurs à trouver des solutions simples à des problématiques complexes et participer avec mes associés à prendre les bonnes (on l’espère !) décisions stratégiques.

Christine : Fédérer les énergies pour construire la vision, aider les collaborateurs à grandir.

Brice : Presque tous : de la naissance des idées, à la mise en production avec l’ensemble des équipes jusqu’au juge de paix, le client !

Sylvain : Les imprévues, les enjeux, la stratégie, les relations, l’adrénaline, la lumière…et probablement aussi le statut social lorsque l’entreprise fonctionne bien… C’est moins vrai quand tu rencontres des difficultés 😉.

 

Soyons honnêtes, tout n’est jamais rose, quel est l’aspect du rôle d’entrepreneur ou de dirigeant d’entreprise qui est le plus difficile pour toi ?

Jérôme : Le plus difficile pour moi, c’est de donner autant à ma famille qu’aux équipes… les journées sont souvent longues (et courte à la fois !) et souvent les dossiers finissent à la maison… au moins dans ma tête… Le temps de cerveau disponible est alors faible, mais heureusement, ma femme assure 😉

Stéphane : Certaines difficultés ou échecs rencontrés dans la vie de son entreprise peuvent parfois avoir un impact très important sur son équilibre personnel.

Christine : La patience et la diplomatie 😉.

Brice : Conduire le changement est toujours un peu plus long que prévu, et il n’est pas toujours facile de trouver le bon équilibre pour donner le tempo sans trop brusquer non plus.

Sylvain : Intégrer au départ les différences de point de vue avec ses associés et ses collaborateurs, accepter certains échecs qu’on aurait pu éviter, être remis en cause… Le dirigeant a besoin de confiance pour avancer et au départ, ne pas avoir toujours raison n’est pas si facile à accepter et à digérer… Après 20 ans d’entreprenariat, tu prônes au contraire l’importance des différences…

 

Novalto a été créé il y a 17 ans maintenant, comment imagines-tu WiiSmile dans 17 ans en 2035 ?

Jérôme : Dans le football on dit souvent que le public est le 13ème homme. Dans 17 ans, WiiSmile sera ce 13ème homme, ce partenaire qui fait gagner les PME en valorisant l’humain. Nos clients auront tous pour traits communs la considération des collaborateurs. Nous accompagnerons le dirigeant dans son management en le conseillant, en mettant en place des services qui lui permettront de maintenir l’engagement de ses salariés tout en lui laissant un maximum de « temps de cerveau » disponible pour son business : cadeau livré à chaque anniversaire de ses salariés, création de séminaire ou animations collectives, création de challenge inter-entreprises….

Nous lui fournirons l’énergie nécessaire à faire fonctionner son entreprise en l’aidant à libérer son capital humain pour plus de performance. Nous serons le label de l’entreprise dont il faut faire partie !

Les 2 à 300 personnes qui composeront WiiSmile seront toutes à la fois libres d’entreprendre et d’aider les autres à mener à bien leurs projets. Les managers seront les gardiens de ces libertés.

Stéphane : Une entreprise plus grande mais qui reste une PME où tout le monde se connait et peut échanger librement. Une marque connue nationalement et un service de référence reconnu par les entreprises et demandé par les collaborateurs.

Christine : Une entreprise de moins de 300 personnes, toujours à une taille humaine car l’esprit PME est notre ADN et notre adrénaline. Les équipes seront pluridisciplinaires et impliquées, créatives et pleines de bon sens qui collaborent avec enthousiasme et qui sont fières de ce qu’elles font.

Nous proposerons de multiples outils à destination du manager pour l’aider dans son pilotage et son management de sa plus précieuse ressource, l’humain.

Bref le développement de ce qui existe déjà en en gardant le meilleur !

Brice : J’imagine WiiSmile comme le service incontournable des PME pour dynamiser leurs équipes. J’imagine WiiSmile aussi connu que le titre repas ou le chèque vacances. J’imagine une équipe WiiSmile qui donne envie à tous les dirigeants d’avoir la même.

Sylvain : Nous étions 5 au départ et nous sommes 110, donc x20. Si on suit la même progression, nous serons 2200 en 2035 !

Notre organisation interne aura évolué sans cesse pour s’adapter. Nous aurons réussi notre pari de l’entreprise apprenante et libérante !

Notre gamme de service couvrira tous les besoins RH pour attirer et engager les collaborateurs des PME vers une performance globale et durable.

 

S’il n’y avait qu’un facteur clé à choisir pour assurer la performance d’une PME en France pour les 10 prochaines années, quel serait-il ?

Jérôme : Pourquoi utiliser le conditionnel ? il n’y en a qu’un, c’est l’humain !

Attirer les talents, les faire rester… on peut avoir les meilleures technologies, les meilleures machines… sans les hommes pour mettre en œuvre l’entreprise, c’est peine perdu !

Stéphane : Fédérer sur la durée les énergies et compétences des collaborateurs de différentes générations et milieux culturels.

Christine : L’humain est la clé : que chaque collaborateur soit fier de ce qu’il fait, apporte ses qualités à l’entreprise parce qu’il est écouté, reconnu et que cela développe son audace à s’exprimer, à créer, à anticiper pour la réussite de la vision commune.

Le bonheur de construire ensemble, tous entrepreneur !

Brice : Impliquer au maximum les collaborateurs dans les choix et fonctionnements de l’entreprise, tout en fixant un cap.

Sylvain : Attirer et impliquer les collaborateurs dans l’entreprise et son projet. Définir, partager et porter des valeurs communes. Cultiver l’enthousiasme et l’audace !

 

 

Partagez !